16 juin 2008

Putain de plongée!

Esbjörn Svensson est mort. La nouvelle est tombée ce matin et a bouleversé le monde du jazz, comme en témoignent TSF, qui consacre, en ce moment même, une émission au pianiste suédois (et dans laquelle Robert est intervenu), ou encore le blog de Jazzman. Pour nous, qui avions programmé e.s.t. durant le dernier festival, qui étions, pour plusieurs d’entre nous, repartis les voir de Tourcoing à Saint-Gaudens, qui avions sollicité à droite à gauche les mélomanes dont on voulait qu’ils voient un concert extraordinaire, pour l’ensemble des bénévoles de Souillac en Jazz, c’est une nouvelle insupportable. Le trio venait de terminer l’enregistrement d’un (nécessairement) dernier album, Leucocyte, qui devrait sortir cet automne. Là, en ce moment, TSF diffuse la version de "Dolores in a Shoesland" sur le Live in Berlin. Putain de plongée!
La photo figure sur la page d'accueil de TSF.
L'ensemble des bénévoles

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

"simplicité, gentillesse, proximité tels sont les sentiments que je garderai de cet homme, hors concert; avant l'arrivée de ce fantastique groupe sur scène.....!"
J-Marc, bénévole au Festival de Jazz de Souillac

12:55  
Anonymous Gilles said...

le site de TSF propose par écrit les diféfrentes interventions (dont celle de Robert).
http://www.tsfjazz.com/tsf-en-bref.php

12:59  
Anonymous Ju said...

"Death of Superman"... Le titre de Carla Bley était-il programmatique?
Nous qui le croyions invicible tant il nous était devenu indispensable.
Disparition pour le moins troublante...

14:28  
Blogger Ju said...

"Death of Superman"... Le titre de Carla Bley était-il programmatique?
Nous qui le croyions invicible tant il nous était devenu indispensable.
Disparition pour le moins troublante...

14:32  
Blogger Souillac en Jazz said...

J'ai du mal à croire que c'est vrai? Esbjörn Svensson avec son énergie, son imagination, cet homme qui nous a donné tant de bonheur dans ses concerts ; concentré, penché sur son clavier, puis souriant et disponible à la sortie de la salle ; et cette musique qu'on aime entendre et réentendre. Comment croire que maintenant ce sont des souvenirs?
Marie-Françoise

19:12  
Anonymous Anonyme said...

pour ma modeste part j'ai beaucoup écouté tous les albums d'est cet hiver pour finalement les voir pas loin de chez moi à St Gaudens et ce musicien va me manquer.Damien , bénévole également à Souillac

19:40  
Anonymous Gilles said...

"Dolores" comme douleur?

15:38  

Enregistrer un commentaire

<< Home