08 avril 2017

In love with, a kind of belou



Nous voilà partis vendredi soir à une soirée tricot à Treignac en nord Corrèze, en chiraquie. Au coin de la place, au café de Paris, il y a là Régis le gérant et toute une bande de copains d’ici et d’outre-manche, ambiance … fief de rugby, le lundi c’est tête de veau à midi mais ce soir c’est jazz à la Médiathèque de la petite ville de 1369 habitants, 69 année axel erotic le programme joué à l’espace adultes du lieu (quand même !) par des membres du tricollectif : Théo Ceccaldi l’artiste qui monte ! violoniste mais musicien de l’année 2016 pour Jazz Magazine, Valentin Ceccaldi le frère violoncelliste et Sylvain Darrifourcq percussionniste et compositeur de ce programme in LOVE with. Concert hors-série de Kind of Belou après ceux d’Ursus Minor, Dominique Pifarely, Cannibales & Vahinés et en attendant le festival cet été de début août et ses originalités mais chut ! D’après Les flics de la police (composition), il y avait 200 spectateurs mais d’après les organisateurs … dix fois moins, c’est le monde à l’envers, un monde où on abat les frontières du jazz. C’est jouissif, c’est haletant, on suit leur chorégraphie musicale, leur changement de pied comme disent les footeux, ils dribblent les spectateurs privilégiés que nous sommes. Mon voisin Gilles, adepte du jazz insoumis, un temps violoncelliste jusqu’à ce qu’une épaule défaillante l’oblige à coffrer son instrument, a découvert le rôle d’une épingle à linges ! In Love with – axel erotic, quoi de plus frais pour démarrer le printemps, je vote pour eux !
Robert Peyrillou 

1 Comments:

Blogger Réjane VANVINGENE said...

Tu votes pour eux ! Môazossy !
GillesF

22:16  

Enregistrer un commentaire

<< Home