18 juillet 2007

Toucas en Jazz

Depuis que nous avons inauguré la formule des grottes de Lacave, il y a trois ans avec Pierre-Olivier Govin et Guillaume Kervel, cette soirée est particulièrement axée sur la création. Aussi les concerts donnés dans ce cadre sont-ils uniques et ne font l’objet d’aucun enregistrement (en tout cas pour le moment). De manière quasi-unanime, la grotte apporte autant un cadre esthétique qu’acoustique. Comme nous le disait Toucas dans un entretien paru dans la Jazzette n°57 (elle est consultable à partir d’un article du blog), la grotte est un autre instrument.
Ainsi, on a vu Toucas, hier soir, d’abord se déplacer autour de la salle afin que son son emplisse la grotte. Nos têtes tournaient à la recherche d’un son venu d’ici ou de là. On l’a ensuite vu diriger son accordéon dans des directions différentes pour trouver une cavité susceptible de renvoyer le son, de le transformer, d’en donner un écho favorable.
La joie naturelle de Toucas, son enthousiasme, son exubérance, sa chaleur (toutes ses qualités qu’on avait soulignées dans un article précédent) étaient contrariées par cette quête et cette contradiction aboutissait à une tension presque dramatique. Toucas a pris le risque de composer avec un cadre qui ne l’attendait pas. Cette longue concentration, couplée avec un silence perturbé par les quelques gouttes d’eau qui tombaient sur le lac ou par les longs applaudissements clôturant les morceaux nous a montré une musique de Toucas que nous ne connaissions pas auparavant.
J’y ai vu l’Amérique du Sud, l’Orient (j’ai d’ailleurs pensé à Anouar Brahem), la musette, la saudade (et un sourire émouvant de Christian vers sa mère), le Pakistan et j’ai eu, à plusieurs reprises, la chair de poule.

Toucas nous a fait la surprise d'inviter son frère, Pascal, aux tabla, Sophie Leleu à la voix et Mathilda Daïu au violon. Bravo à eux!

Gilles

Libellés : ,

2 Comments:

Blogger michel said...

Lu votre article avec beaucoup d'intérêt. J'y trouve bien des échos à mon propre blog, "le bistrot des accordéons", 17-21 juillet. Le site et son accord avec l'accordéon, le tour de la grotte, les improvisations en solo, duo, trio et quartet... Tout cela est bien de nature à donner des émotions et des souvenirs pour longtemps. Belle réussite !

21:09  
Anonymous Gilles said...

Merci pour votre post et j'en profite pour signaler que votre blog est accessible à http://bistrotaccordion.blogspot.com/

11:19  

Enregistrer un commentaire

<< Home