04 juin 2010

Ovation pour Avishai

Une ovation pour Avishai Cohen le vendredi 28 mai au TNT à Toulouse, la salle debout, trois rappels, un public heureux qui le faisait savoir. Et des musiciens heureux, proches du public, dans le même enthousiasme. Il faut dire que le contrebassiste leader s'expose dans ce spectacle : sa musique est très expressive et personnelle et la formation accentue ce cachet particulier. Quand cordes et percussions, frappées et frottées, explosent d'énergie, ce qui fait souffle ce sont les voix, celle d'Avishai Cohen et celle de Karen Malka, ce qui fait mélodie ce sont les chansons. Chaque instrument et chaque instrumentiste illuminent les mélodies, les sculptent, les poétisent, joyaux chatoyants dans une parure radieuse. Lorsque la contrebasse rencontre les percussions d'Itamar Daori (éblouissant), lorsqu'elle se fait percussion et que les tambours et grelots se fondent dans la chanson, chaque son, chaque geste surprend et le spectateur est suspendu à l'inventivité des deux musiciens. Il l'est autant lorsque l'oud d'Amos Hoffman dialogue subtilement avec le piano de Shai Maestro. Avishai Cohen laisse une très grande place à ses musiciens et on lui en sait gré, ils savent jouer. M donne la mesure de sa voix, profonde, lors du deuxième rappel, scotchant. Et le troisième rappel n'est pas pour nous déplaire puisque le contrebassiste reprend, avec le pianiste Shai Maestro, un morceau de son album précédent, pur jazz. D'Aurora, spectacle et album éponyme, jaillit une immense joie.

Marie-Françoise

Avishai Cohen, contrebasse et compositions
Karen Malka, voix
Amos Hoffman, oud et guitare
Shai Maestro, piano et clavier
Itamar Daori, percussions

1 Comments:

Blogger francis said...

itamar doari et non pas "daori"

21:13  

Enregistrer un commentaire

<< Home