15 mai 2007

Festival Jazz Pourpre les 11 et 12 mai à Bergerac

Laïka Fatien est une chanteuse qui aime plaire. Sa voix vous emporte loin et vous pose. Son répertoire est fait de standards tels que Wayne Shorter qu’elle a repris deux fois ce soir là , et d’autres grands. Elle commence le concert et le public est de suite en osmose avec son quartet qui surprend et captive. Les musiciens sont en forme comme la chanteuse. Chacun tient à montrer sa qualité . Le pianiste avec un jeu très appuyé et technique impressionne , le sax aussi. Toujours des standards , d’un jazz « vieille école » que tout le monde apprécie.
Pour finir , le batteur qui remplace le mari de la chanteuse nous donne un set explosif qui fait applaudir le public . Très belle soirée tout comme celle du samedi avec Jacky Terrasson qui a « cloué » les auditeurs sur leurs sièges ce soir là. Son jeu était difficile à suivre , du moins pour moi, et j’ai surtout apprécié les quatre derniers morceaux , à partir de Caravan de Duke Ellington . Même si certains semblent s’ennuyer un peu , la plupart des gens présents ce soir là sont ravis et le montrent . Il reste à féliciter les organisateurs pour ce festival qui est très agréable .
Damien

1 Comments:

Anonymous Gilles said...

C’est une agréable surprise que de voir en allumant son ordinateur qu’une nouvelle plume opère sur le blog. En plus, Damien nous parle d’une chanteuse jusque-là inconnue pour la plupart d’entre-nous.
Souvent le passage à l’écrit publié (sur un blog relativement confidentiel) est difficile. Si ce que j’écris est ridicule, si un commentaire m’envoie balader. Moi, j’ai bien aimé le texte de Damien. J’aime aussi l’illustration qu’il a choisie. Alors, promis-juré, je vais m’en aller faire un petit tour chez un disquaire sympathique voir de quoi il en retourne dans les bacs à l’onglet Laïka Fatien.
Au fait, il y a quelques extraits, malheureusement trop courts, sur www.laika.net

15:04  

Enregistrer un commentaire

<< Home